• Locaux administratifs

  • Bâtiments scolaires

  • Immeubles & Habitations

  • Maisons & Villas

  • Installations centres sportifs

Mazout

Lorsqu’il s’agit de rénover ou de remplacer l’installation de chauffage au mazout, une évaluation approfondie des frais de chauffage et du bilan écologique vaut la peine. Une combinaison avec des capteurs solaires peut aussi s’avérer être un bon choix.
 
L’Ordonnance sur la protection de l’air (OPair) fixe les valeurs limites d’émission de monoxyde de carbone, de suies et d’oxydes d’azote par les installations de chauffage. Lorsqu’une vieille installation n’est plus en mesure de respecter ces valeurs limites ou qu’elle présente des défaillances, elle doit être rénovée ou remplacée. En règle générale, le délai fixé pour procéder à une réfection est d’environ 5 ans.
 

Une réfection ou l’installation d’un nouveau système de chauffage est avantageuse d’un point de vue économique. Alors que les craintes au sujet des gisements de pétrole limités s’épuisent peu à peu, le débat autour de la question climatique a favorisé les progrès techniques. Beaucoup d’argent a été investi dans le développement de sources d’énergies alternatives et pour l’amélioration des systèmes de chauffage au mazout. Ces derniers sont devenus beaucoup plus efficients, étant donné que la chaleur contenue dans les gaz résiduels est entre-temps également utilisée avec la technique de condensation.

 

  • L’installation de nouveaux types de chauffage utilisant la technique de la condensation exige que la cheminée soit pourvue d’un tuyau incorporé afin que les fumées puissent rapidement être évacuées.
  • Il n’est pas impératif de remplacer la citerne. Ces installations devant satisfaire aux normes sur la protection des eaux, leur état doit être contrôlé pour vérifier qu’elles correspondent bien aux nouvelles prescriptions.

A Genève depuis 1966...